Loading the player ...

Fiche technique

Production : ASTV
Réalisateur : Mathieu Vanquelef
Présentateurs : Myriam Naamani, Jeremy Allebee
Reporters : Emmanuelle Depecker, Patrice Bernard, Laure Boutin, Fabrice Jannekeyn, Jean-Marc Courtin
Techniques : Cedric Alloy, Rebecca Butez, Mathieu Vanquelef, Fabrice Jannekeyn, Philippe Delaune
Lieux : Gravelines, Grande-Synthe
Cadreurs : Fabrice Jannekeyn, Philippe Delaune
Technicien son : Cedric Alloy
Techniciens : Mathieu Vanquelef, Rebecca Butez

FORUM edition du 19 janvier 2011

Sommaire
   - Un retour sur l'exercice de sécurité autour de la centrale nucléaire de Gravelines
   - invités :Jean-Jacques Fiems, Directeur du SIRACED-PC et Nicolas Fournier, Membre de la CLI
   - L'application de la loi anti-tabac aux abords des hôpitaux
   - Plainte déposée suite à des empoisonnements de chats à Grande-Synthe
   - ITW : Christian Havegeer, Vétérinaire
   - Science : Evènements astronomiques 2011
   - Culture : Album "De chapelles en chapelles" Corsaires dunkerquois


Description

Avec ses six réacteurs, la Centrale nucléaire de Gravelines est le troisième producteur d'électricité d'origine nucléaire dans le monde. Pour mieux assurer la sécurité des populations, l'ASN, l'Autorité de sûreté nucléaire, verifie périodiquement le bon fonctionnement de son système d'alerte. Ainsi, hier mardi était simulé un accident de niveau 5 à 6 sur l'échelle internationale des évènements nucléaires qui en compte 7.

Invités : Jean-Jacques Fiems, directeur du SIRACED-PC (Service Interministériel Régional des Affaires Civiles et Economiques de Défense et de la Protection Civile) et Nicolas Fournier, Président de l'association Les Amis de la terre, et membre de la CLI (Commission Locale d'Information) de la Centrale nucléaire de Gravelines.

Le 2 janvier, est entrée en vigueur en Espagne la loi antitabac la plus sévère en Europe. Les Espagnols ne pourront dorénavant plus fumer dans les cafés et restaurants, ni dans les aires de jeux pour enfants et les enceintes scolaires et hospitalières, même dans les zones à air libre. Qu'en est-il chez nous, aux abords des hôpitaux ?

Consternation dans le quartier Saint-Jacques de Grande-Synthe. Depuis quelques jours, l'association, l'Ecole du chat synthois retrouve des cadavres de chats dans la rue. Cette association qui nourri, soigne et fait stériliser les chats errants dans la ville, s'indigne.

Laisser un commentaire

Pour écrire un commentaire, vous devez être connecté sur votre compte utilisateur.